Publié par

Pastel – AUTHENTICITE ET SAVOIR-FAIRE – article paru dans GRAND A, n°5, novembre-décembre 2009, page15.

Article de la journaliste de Marie-Flore BORG du journal Grand A de la communauté d’agglomération de l’albigeois.

AUTHENTICITE ET SAVOIR-FAIRE

L’Artisan Pastellier est né en 2000 de la rencontre de deux talents, un ingénieur chimiste et une historienne de l’art. Il propose divers produits authentiques à base de couleurs naturelles, minérales et végétales, déclinés en gammes pour les arts et la décoration.

L’Artisan Pastellier est une petite entreprise composée de trois personnes. Jean-Rémi Hot et Didier Boinnard, artisans pastelliers fabriquent et teintent artisanalement dans l’atelier graulhetois « pays de cocagne ». Cathy Jacob s’occupe quant à elle de commercialiser les produits dans une boutique nichée au cœur du vieil Alby.

« Le pastel est notre produit de référence. Il donne aux étoffes des bleus authentiques et raffinés. Avec son pigment bleu nous fabriquons de l’encre pour les arts, de l’aquarelle extra-fine, plusieurs gammes de pastels, sans oublier des peintures pour la soie et les tissus » explique Didier Boinnard. Le savoir-faire de ces deux artisans ne s’arrête pas là puisqu’ils ont développé des produits destinés spécifiquement aux beaux-arts. Pour ce faire, ils ont dû élargir leurs gammes de couleurs. « Nous avons mis au point quatre séries d’encres de calligraphie, des pastels à l’huile dont l’onctuosité est très appréciée, des cires à cacheter, des aquarelles extra-fines au miel ou des pigments en pots prêts à l’emploi » raconte Jean-Rémi Hot. Ces fabrications de couleurs inédites pour artistes ont permis à l’entreprise tarnaise de devenir un sous-traitant de marques connues et de créer des produits innovants adaptés à leurs demandes. Autre nouveauté, le catalogue de la petite entreprise s’est étoffé dernièrement avec la mise sur le marché d’une soixantaine de pastels tendres et d’une gamme de peintures écologiques pour la décoration intérieure.

L’Artisan Pastellier se démarque par un savoir-faire garantissant le caractère original et artisanal des produits, et leur qualité « haut de gamme » dans le respect et la connaissance des normes environnementales européennes. Aucun solvant n’est utilisé, les couleurs naturelles et les recettes « d’autrefois » sont privilégiées dans chaque fabrication.

Retrouvez des coffrets beaux-arts personnalisés au musée Toulouse Lautrec ou auprès de l’office de tourisme à Albi

La boutique – 5 rue Puech Bérengier à Albi – vous propose plusieurs gammes d’encres, d’aquarelles, de peintures, ainsi que du linge de maison et des vêtements.
Contact : 05 63 38 59 18

A PROPOS DU

Le bleu de Pastel est le produit phare de l’enseigne, au vu de l’importance de ce colorant dans notre histoire locale et régionale. Le pastel des teinturiers (Isatis Tinctoria) a été cultivé intensivement dès le 12° siècle dans le diocèse d’Albi, puis dans le triangle Albi, Toulouse, Carcassonne (encore appelé « Pays de Cocagne »), jusqu’au 18° siècle. Les feuilles travaillées en boules (appelées « cocas »), donnaient un bleu exceptionnel. Le pastel était réservé à la teinture des étoffes des plus riches ; les fonds de cuves servaient à fabriquer une peinture à base d’huile de lin pour la protection des volets et des charrettes (bleu charron). En effet, les anciens avaient remarqué la propriété répulsive de ce bleu envers les insectes. Le commerce de l’or bleu s’effondre à la fin du 17° siècle à cause des guerres de religion, de mauvaises récoltes, des pratiques frauduleuses des marchands et de l’arrivée de l’indigo.

Publié par

L’Artisan Pastellier nouveau membre associé de l’Académie des Arts et des Sciences du pastel

L’Artisan Pastellier nouveau membre associé de l’Académie des Arts et des Sciences du pastel

Didier BOINNARD gérant de l’Artisan Pastellier a été coopté au sein de l’académie pour développer des animations avec les milieux culturel et économique albigeois.

L’artisan Pastellier œuvre depuis sa création au renouveau du pastel comme fabriquant de couleurs artistiques et de décoration à base du pigment bleu mythique.

« De toutes les alchémies, j’oeuvre pour la plus belle, l’alchémie du Pastel »

L’Académie a pour vocation d’étudier et de porter à la connaissance du plus grand nombre le pastel, dans tous les domaines qui y afférent, artistique, scientifique, social, économique, patrimonial. L’Académie se propose d’organiser son activité en deux pôles : un CONSERVATOIRE, centre de ressources collectant les informations sur l’histoire du pastel, et un OBSERVATOIRE, chargé d’étudier et d’encourager les initiatives contemporaines. Le pays d’oc partage avec d’autres pays une véritable tradition pastellière et, à ce titre, l’Académie aura à cœur d’établir des liens privilégiés avec les principaux centres européens concernés.

L’Académie publie régulièrement ses travaux en cours et organise de nombreuses manifestations, conférences et expositions. Pour en être informé, vous pouvez devenir Amis de l’Académie des Arts et des Sciences du Pastel.

Contacts : www.artisanpastellier.com / academiepastel@orange.fr

Publié par

LES GOÛTS ET LES COULEURS DU « PAYS DE COCAGNE » – Magzine NOTRE TEMPS juillet 2009 N°475

Pastel des teinturiers – pastels tendres LES GOÛTS ET LES COULEURS DU « PAYS DE COCAGNE » – Magazine NOTRE TEMPS juillet 2009 N°475
LES GOÛTS ET LES COULEURS DU « PAYS DE COCAGNE »

Les nuances du pastel

Aux XV è et XVI è siècles, le « Pays de Cocagne » n’était pas une contrée imaginaire.
Ce paradis terrestre, qui épousait les contours de l’albigeois, tirait sa fortune de la culture du pastel, à l’origine du fameux et très prisé « bleu pastel ».
Une fois broyées, les feuilles de cette plante tinctoriale étaient mises à sécher sous forme de petites boules compactes appelées coques : « cocas » en langue d’Oc.
Ramené d’Amérique, l’indigo ruina ce commerce florissant.
Aujourd’hui une poignée d’artisans, comme Didier BOINNARD, font revivre cette tradition en réintroduisant le pastel dans la composition de teintures tissus, peintures écologiques, encres artistiques, etc …
Artisan Pastellier 5, rue Puech Bérenguier 81000 ALBI
www.artisanpastellier.com

Publié par

L’Artisan Pastellier, history and life of the enterprise

Text in English. L’Artisan Pastellier, history and life of the enterprise. Soft pastels, oil pastels, vegetable inks, calligraphy inks, extra-fine water colors, pigments,… Woad, vegetable dies. Ecological paints.
The blog « ici Graulhet » presents L’ARTISAN PASTELLIER

Text from the blog « ici Graulhet » : http://zlatovyek.wordpress.com/2009/05/27/lartisan-pastellier/

A few months ago, we had met l’Artisan Pastellier Didier Boinnard at his small production plant in Graulhet during the filming of a TV program on his product. Photos from that visit were uploaded on the blog.

Following yesterday’s announcement of a new artistic federation in the region, it seems like a good idea to put out a reminder concerning these fine products, produced right here in Graulhet at 7, rue Arago.

Created in 1999, L’Artisan Pastellier occupies a specific production niche: the manufacture from natural vegetable and mineral sources of quality coloring materials for artists and decorators. He also produces a line of environment-friendly house paints.

Woad was the signature product of this region (known in France as ‘le pays de cocagne’ in reference to the round pellets of woad that were the source of large merchant fortunes at one time). L’Artisan Pastellier has chosen this blue vegetable dye as his main product.

He also produces soft pastels and oil pastels, sealing waxes, quality water colors, writing inks, calligraphy inks and various natural pigments.

His water-based house paints are particularly well suited for decorating a child’s room

Interested in one of these products? :
You can order directly from artisanpastellier.com or you may visit his shop at 7, rue Arago in Graulhet (05 63 42 12 23), or the store in Old Albi, at 5 rue Pech Bérenguier (tel: 05 63 38 59 18.)

Publié par

Encres végétales – CréaPro mai 2009

Encres végétales – CréaPro mai 2009 – Le magazine CréaPro des professionnels de la création a mis en valeurs les encres végétales de l’Artisan Pastellier.

Encres végétalesCréaPro mai 2009

Le magazine CréaPro qui fait référence auprès des professionnels de la création a mis en valeurs les encres végétales de l’Artisan Pastellier.

12 mai 2009
Encres végétales de L’Artisan Pastellier Noir de Campêche, Violet de sureau, Brun de noyer, Rouge de Brésil,
Vert de mûrier et indigo… Pour écrire et réaliser des travaux de calligraphie,
L’Artisan Pastellier propose une gamme d’encres naturelles issues pour la plupart de tanins d’arbres et d’arbustes.

Pour plus d’information sur les encres végétales de l’Artisan Pastellier, n’hésitez pas à visiter les articles du blog de l’Artisan Pastellier.

Publié par

Dossier pastel sec – Artistes Magazine – n°138

Unique la technique du pastel sec est appréciée des artistes en toute saison. découvrez les gammes des couleurs incontournables de pastels tendres, de nouveaux sets thématiques, des supports innovants et des outils astucieux… Les pastels tendres de L’Artisan Pastellier sont référencés parmi les meilleures marques.

Notre sélection : des couleurs à profusion

Unique la technique du pastel sec est appréciée des artistes en toute saison. Découvrez les gammes des couleurs incontournables de pastels tendres, de nouveaux sets thématiques, des supports innovants et des outils astucieux…

Couleurs végétales

Fabriqués de façon artisanale, ces pastels tendres de 60 mm de longueur et de 14 mm de diamètre offrent adhérence et bon pouvoir couvrant. La gamme des pastels tendres compte cinquante coloris disponibles en coffrets thématiques de quatre, dix, vingt, quarante pastels tendres.

LES PLUS :
les teintes à bases de couleurs végétales : quatre couleurs au bleu de pastel des teinturiers, la laque rouge de garance, la laque jaune de gaude et la laque brun de noyer.

Par Valérie MALIVOIR – Artistes Magazine – n°138 – Mars, avril 2009 – dossier pastels tendres – page 50,51

Publié par

L’Artisan Pastellier veut être mieux connu

Petite entreprise spécialisée dans la fabrication artisanale de couleurs pour artistes, L’Artisan Pastellier souhaite aujourd’hui étendre son réseau de distribution. Cette petite société albigeoise a fait de la fabrication de produits beaux-arts – dont des pastels – sa spécialité. Elle cherche à élargir son réseau de diffusion.

Un savoir-faire, des projets de développement

Petite entreprise spécialisée dans la fabrication artisanale de couleurs pour artistes, L’Artisan Pastellier souhaite aujourd’hui étendre son réseau de distribution.

Créée en 1999 et basée dans la région albigeoise (81), la société L’Artisan Pastellier est spécialisée dans la fabrication artisanale de produits beaux-arts à base de couleurs naturelles. « Au départ, notre entreprise a été créée autour du bleu de pastel, un colorant naturel important dans l’histoire de la région, que nous avons fabriqué pour la société Bleu de Lectoure. Nous avons également développé des encres de calligraphie pour d’autres entreprises, ce qui nous a permis de pérenniser la structure » explique Didier BOINNARD, ingénieur chimiste gérant et co-fondateur de l’entreprise. Puis, L’Artisan Pastellier s’est développé progressivement en partageant ses activités entre une partie sous-traitance, notamment avec la fabrication de produits pour des marques de distributeur, et le développement parallèle de gamme de produits sous sa marque : pastels à l’huile, pastels tendres, aquarelles extra-fines, pigments…
« La plupart de nos produits sont fabriqués à la main, à partir de recettes traditionnelles, avec une majorité de composants naturels, tels que cires naturelles, couleurs et huiles végétales. Nous travaillons aussi avec des préoccupations écologiques en recyclant les matières, en utilisant des cartons récupérés… » C’est donc sur un positionnement haut de gamme reposant sur le savoir-faire et la tradition que la société a choisi de se développer, en distribuant pour l’instant ses produits chez quelques spécialistes beaux-arts et dans son propre magasin à Albi.

Teintes végétales

Le bleu de pastel ou « pastel des teinturiers » était intensivement cultivé du XIIe au XVIIIe siècle dans la région d’Albi. Il donnait un bleu rare, réservé à la teinture des étoffes puis à la fabrication des couleurs pour les arts. Redécouvert en 1977, sa culture est relancée. Le bleu de pastel est l’un des produits phares de L’Artisan Pastellier, dont les gammes comptent un certain nombre de teintes à base de couleurs naturelles, dont des couleurs végétales, appréciées pour leur transparence.

Des produits appréciés des artistes

« Au départ, nous ne nous sommes pas préoccupés de l’aspect commercial, mais aujourd’hui il devient indispensable de travailler ce point pour accompagner notre développement. Nos produits sont appréciés des artistes, mais encore faut-il que ces derniers puissent les voir en magasin ! »
Ainsi la société envisage cette année de mettre en place une force de vente pour démarcher les détaillants sur toute la France. Dans cette optique, les packagings des produits ont été complètement retravaillés, de façon à mieux les adapter à la vente en rayon. L’entreprise profitera d’ailleurs de sa première participation au SMAC en mars prochain pour présenter ses nouveaux conditionnements, ainsi qu’une toute nouvelle gamme de peinture pour la soie. « Nous serons présents aux côtés de trois autres entreprises, Cutting System, Bouhon et Wink, de petites structures comme la nôtre. Ce rapprochement correspond à une volonté commune de créer des synergies. »

2009 pourrait donc bien être une année décisive pour l’entreprise, qui affiche d’importants objectifs de développement. « Notre but est de parvenir à avoir une série de gammes homogènes en produits beaux-arts en restant sur le même positionnement de qualité. Il nous faut aussi travailler le nombre de nos points de vente et augmenter notre chiffre d’affaires. »

Valérie MALIVOIR – « L’Artisan Pastellier veut être mieux connu » – magazine professionnel CréaPRO n°126, février 2009

Publié par

Le pastellier perpétue une tradition artistique

Graulhet. Le pastellier perpétue une tradition artistique Installé à Graulhet il fait revivre un atelier de maroquinerie.

Graulhet. Le pastellier perpétue une tradition artistique
Installé à Graulhet il fait revivre un atelier de maroquinerie.

Une fois de plus, c’est la disponibilité et le prix de locaux à caractère industriel ou artisanal qui ont poussé Didier Boinnard à installer son atelier de fabrication de pastel rue Arago à Graulhet, après l’ouverture d’une boutique sur Albi. A l’enseigne de « l’artisan pastellier », il fabrique des pastels tendres, pastels à l’huile, aquarelles extrafines pour une clientèle d’artistes de toute la France. La tradition pastellière est en régression et avec la crise, l’artisan redoute qu’elle entre dans la confidentialité. « Il reste très peu de fabricants de notre importance. Nous sommes amenés à traiter parfois sur des tout-petits volumes. Ce qui fait notre particularité. » De ses laboratoires sortent aussi des teintures au pastel pour tissus et depuis peu, une gamme de peintures écologiques. « Nous tablons sur l’essor de ce secteur, vu que le marché des beaux-arts est petit à petit remplacé par celui des loisirs créatifs. »

DÉMARCHE ÉCOLOGIQUE
S’appuyant sur une formation de chimiste, Didier Boinnard a voulu développer un secteur qui doit faire face à la demande de plus en plus forte. La fabrication des peintures écologiques n’emploie ni solvants ni métaux lourds. Mais c’est dans la démarche que l’implication prend tout son sens. « Nos fabrications ne génèrent que très peu de rejets d’effluents. Nous avons tenu à préserver la logique d’une entreprise comme la nôtre. » Les volets bleu charrette, c’est le pastel qui donne la couleur. Un pastel que l’artisan achète à la société Bleu de Lectoure pour en fabriquer le meilleur des crayons, la plus authentique des teintures.

Publié le 03/01/2009 12:10 – Modifié le 06/01/2009 à 18:47 | G.D

Publié par

Pastel – Artistes Magazine – Dossier pastel à l’huile

La journaliste Valérie MALIVOIR du bimestriel Artistes Magazine nous a fait l’honneur de mettre en valeur nos pastels à l’huile pour son dossier Pastel à l’huile, ceci au milieu de 11 marques différentes de pastels à l’huile.

Page 48.

Dans cet article, page 48, l’interview sur l’intérêt des pastels à l’huile en beaux-arts.
« Pour Didier Boinnard, gérant de l’artisan Pastellier : « Leur intérêt, c’est la créativité. Certains les utilisent pour ébaucher des tableaux à l’huile, on peut les travailler de multiples façons, les associer à d’autres techniques. » »

Page 49.

Médium incolore
Les pastels incolores proposés par certaines marques facilitent le fondu des couleurs. Ici un pastel à l’huile orange et un pastel à l’huile pourpre L’Artisan Pastellier sont mélangés au doigt. L’ajout du pastel médium incolore vient ramollir la texture.

Le pastel des teinturiers
Cette plante était cultivée entre le XIIe et le XVIIIe siècle dans la région d’Albi. Elle donnait un bleu rare, réservé à la teinture des étoffes puis à la fabrication des couleurs pour les arts. Redécouverte en 1977, sa culture est relancée. Dans sa gamme de pastels à l’huile, L’Artisan Pastellier propose ainsi sept nuances de bleu de pastel des teinturiers.

extrait de la page 51.

Teintes végétales
Fabriqués de façon artisanale à partir d’un mélange de pigments, de cires naturelles et d’huiles végétales, les pastels à l’huile de L’Artisan Pastellier sont disponibles dans soixante-quinze coloris à l’unité ou en coffret de sept ou quatorze pastels à l’huile. Leur pointe en biseau permet un travail en finesse ou plus large.
L’Artisan Pastellier. LES PLUS : la gamme compte une douzaine de teintes à base de couleurs végétales véritables (dont sept couleurs au bleu de pastel des teinturiers), qui se distinguent par leur transparence.

Source : Pastel – Dossier pastel à l’huile d’Artistes Magazine – novembre, décembre 2008 – p48 à 51.

Publié par

LE PASTEL AUJOURD’HUI – Art et Décoration n°446

LE PASTEL AUJOURD’HUI _ Extrait de l’article d’Art et Décoration n°446 octobre 2008 page 218 et 219. ALBI, la ville rouge.
ART ET DECORATION n°446 Octobre 2008 page 218 et 219

LE PASTEL AUJOURD’HUI

Didier BOINNARD, artisan pastellier, réutilise aujourd’hui le pastel d’autrefois soit en teintures, encres, peintures, soit en pastels secs ou tendres, ces derniers étant fabriqués à l’ancienne à partir de pigment, de craie ou de talc et de gomme arabique. On obtient toujours une suite de treize teintes nées du pastel, des dégradés des bleus plus ou moins intenses…
Les autres couleurs sont également réalisées à partir de pigments naturels issus de la garance pour les rouges, de la gaude pour les jaunes et du noyer pour les bruns.

Le bleu pastel à l’ancienne, tel que le fabrique encore Didier BOINNARD, artisan pastellier, se décline en une douzaine de nuances.

Clin d’œil l’Artisan Pastellier a photographié à son tour les journalistes d’Art et Décoration lors de leur visite à notre atelier de GRAULHET.
Journaliste Pierre FAVETON, photographe Bernard LADOUX.