Publié par

AtoutsTARN N°83 Printemps 2010

Le magazine trimestriel du conseil général du Tarn a fait un très bel article sur notre société.

AtoutsTARN N°83 Printemps 2010

Pastels tendres, pastels à l’huile, cires à cacheter, aquarelles, pigments naturels, encres pigmentées… La boutique est déjà à elle seule une curiosité.

Créé il y a maintenant un peu plus de dix ans, en 1999, l’Artisan Pastellier est né de la fusion du talent d’un ingénieur chimiste et d’un patrimoine renaissant de couleurs et teintes naturelles dans la région albigeoise.

Isatis Tinctoria, le pastel des teinturiers a été cultivé intensivement dès le douzième siècle dans le diocèse d’Albi, puis dans le triangle Albi, Toulouse, Carcassonne, région encore appelée « Pays de Cocagne », jusqu’au dix-huitième siècle. Sa culture a fait la fortune de grandes familles du Pays de Cocagne. Les feuilles travaillées en boules (appelées « cocas »), donnaient un bleu exceptionnel. Le pastel était réservé à la teinture des étoffes des plus riches ; les fonds de cuves servaient à fabriquer une peinture à base d’huile de lin pour la protection des volets, et des charrettes (bleu charron). En effet, les anciens avaient remarqué la propriété répulsive de ce bleu envers les insectes.

Bleu charron

Le pastel fut la seule source de teinture bleue disponible en Europe jusqu’à la fin du XVIIè siècle, avant que le développement des routes commerciales vers l’Extrême-Orient permette l’arrivée de l’indigo. « Le pastel est mort à l’arrivée de l’indigo, explique Didier Boinnard. L’indigo avait des propriétés colorantes beaucoup plus élevées que le pastel. » Le pastel avait même totalement disparu de ses anciennes régions de production. « C’est une plante qui revient de loin, poursuit notre artisan pastellier. Dans les années 80 (du siècle dernier) on ne savait plus à quoi ressemblait une graine de pastel. » Heureusement qu’un conservatoire permit de retrouver la graine disparue…

Didier Boinnard a pu ainsi raviver le flambeau des teintures naturelles. Dans son atelier, à Graulhet, les secrets sont bien gardés. « Nous avons un savoir-faire, nous n’avons pas forcément envie de divulguer à tout le monde nos recettes de fabrication, raconte Didier Boinnard. Notre fabrication se démarque par un savoir-faire garantissant le caractère original et artisanal de nos produits, leur qualité haut de gamme, dans le respect et la connaissance des normes environnementales européennes. Notre pastel tendre se différencie des autres pastels par sa texture, par le fait qu’il soit très doux et très tendre. On doit garder nos petits secrets pour nous. « Ainsi, Didier Boinnard n’emploie pas de solvant. Il privilégie les couleurs naturelles, mais aussi les « recettes » employées autrefois ; les matières premières sont donc majoritairement naturelles.

Un nouveau marché

Evidemment, le bleu de pastel est le produit phare de l’échoppe, sise dans le vieil Albi, à deux pas de la Cathédrale Sainte-Cécile, vu l’importance historique de ce colorant dans notre histoire locale et régionale. Mais la spécificité de l’Artisan Pastellier est de proposer à sa clientèle divers produits authentiques à base de couleurs naturelles, minérales ou végétales, déclinés en gamme pour les arts et la décoration. « Nous sommes dans ce que l’on peut appeler une niche. On intéresse les gens qui sont tentés par les couleurs un peu plus délicates, un peu plus rares. On ne produit pas de gros volumes, pas de grosses quantités, dit encore l’artisan pastellier. On veut garder un côté artisanal. » Ce qui ne l’empêche pas de raisonner en termes de marché : « Il faut réinventer le marché du pastel, comme celui de la garance, autre plante tinctoriale. Le pastel est cultivé en France, la garance aux Pays-Bas. Ces plantes commencent à recréer leur marché. Et en raison de l’augmentation du prix deu pétrole et de l’importance des normes environnementales, le prix du pastel est voisin du prix des couleurs et teintures artificielles.

« Pourquoi dès lors s’en priver. »
Publié par

Technique du pastel sec (pastel tendre) – La découverte du pastel sec.

La découverte du pastel sec.

Le pastel sec est né en Italie, Pays des Arts. Autrefois le pastel sec était un complément du dessin, le pastel sec servait de rehaut au dessin au fusain. Le pastel sec existait alors en peu de teintes, principalement en blanc et sanguine.

On estime que c’est à l’époque de Léonard de Vinci que les pastels secs ont été créés. Le mot pastel sec tire son nom de l’italien « pasta », on fabrique en effet les pastels secs à partir d’une pâte obtenue en broyant le pigment avant de le mettre en forme.

Léonard de Vinci a fait de nombreux dessins à la sanguine. Il a fait aussi des dessins au fusain où les touches de pastel sec blanc ou de pastel sec sanguine apportent la couleur et le relief à l’œuvre.

Le pastel sec devient un Art majeur, au XVIIIème siècle, grâce à . La gamme des couleurs de pastels secs s’élargit à toutes les couleurs de la palette. La technique du pastel sec est couramment utilisée alors dans l’Art du portrait. Les caractéristiques offertes par le pastel sec sont bien adaptées au portrait. L’absence de liant (huile ou autre) dans le pastel sec restitue les couleurs avec un maximum d’intensité et de vivacité. De plus la lumière réfléchit directement sur les grains de pigments du pastel sec ce qui donne aux pastels secs une texture velouté incomparable, rappelant le velouté des visages.

Depuis les pastels secs sont utilisés pour tous les sujets que ce soit des paysages, des natures mortes ou de l’abstrait. Le pastel sec est parfaitement adapté aux techniques mixtes comme :pastel tendre et gouache, pastel sec et encres, pastel sec et aquarelle, pastel sec et acrylique ou pastel sec et huile, … Le pastel sec est un medium sec (maigre) qui permet de coucher instantanément sur le papier les esquisses et le ébauches qui serviront à la mise en place du sujet, avant la réalisation définitive de l’œuvre à l’huile ou à l’acrylique.

Les avantages de la technique du pastel sec.

La spontanéité

Le pastel sec est une technique dite « sèche » puisqu’elle ne nécessite pas de solvant. La technique du pastel sec ne nécessite aucune préparation de la palette, ni du mélange des couleurs. Le bâtonnet de pastel sec est véritablement un prolongement de la main presque naturel qui permet de peindre directement.

Le rendu

Les œuvres au pastel secs enchantent par la luminosité et la force des couleurs. Avec le pastel sec les pigments ne sont pas recouverts d’un liant. La teinte n’est pas modifiée par réfraction de la lumière dans le liant, et ne risque pas de jaunir. L’absence de liant garde au pastel sec toute sa matité et son opacité. La lumière qui réfléchit sur chaque grain de pigment est pure et intense.

La compatibilité avec toutes les techniques

Le pastel sec est un bâton de pigment pur. Il est donc possible d’associer toutes les techniques au pastel sec. De nombreux peintre se servent du pastel sec pour ébaucher leur travail avec rapidité et spontanéité. L’opacité du pastel sec se marie avec la transparence de l’aquarelle ou des encres. La gouache peut servir à préparer des fonds pour le pastel sec.

Les inconvénients de la technique du pastel sec

Poudre des pastels secs

Les pastels secs ou pastels tendres comme leur nom l’indique sont fragiles et libèrent facilement de la poudre. La fine poudre colorante des pastels secs salit les bâtonnets de pastels secs et les doigts, les vêtements et les supports si on ne travaille pas avec soin. Pour ne pas gâcher une œuvre il faut être précautionneux.

Fixation et protection des pastels secs

Le pastel sec ne contient pas de liant et ne colle pas parfaitement au support, les œuvres doivent être fixées protégées par une vitre.

Publié par

Pastel – AUTHENTICITE ET SAVOIR-FAIRE – article paru dans GRAND A, n°5, novembre-décembre 2009, page15.

Article de la journaliste de Marie-Flore BORG du journal Grand A de la communauté d’agglomération de l’albigeois.

AUTHENTICITE ET SAVOIR-FAIRE

L’Artisan Pastellier est né en 2000 de la rencontre de deux talents, un ingénieur chimiste et une historienne de l’art. Il propose divers produits authentiques à base de couleurs naturelles, minérales et végétales, déclinés en gammes pour les arts et la décoration.

L’Artisan Pastellier est une petite entreprise composée de trois personnes. Jean-Rémi Hot et Didier Boinnard, artisans pastelliers fabriquent et teintent artisanalement dans l’atelier graulhetois « pays de cocagne ». Cathy Jacob s’occupe quant à elle de commercialiser les produits dans une boutique nichée au cœur du vieil Alby.

« Le pastel est notre produit de référence. Il donne aux étoffes des bleus authentiques et raffinés. Avec son pigment bleu nous fabriquons de l’encre pour les arts, de l’aquarelle extra-fine, plusieurs gammes de pastels, sans oublier des peintures pour la soie et les tissus » explique Didier Boinnard. Le savoir-faire de ces deux artisans ne s’arrête pas là puisqu’ils ont développé des produits destinés spécifiquement aux beaux-arts. Pour ce faire, ils ont dû élargir leurs gammes de couleurs. « Nous avons mis au point quatre séries d’encres de calligraphie, des pastels à l’huile dont l’onctuosité est très appréciée, des cires à cacheter, des aquarelles extra-fines au miel ou des pigments en pots prêts à l’emploi » raconte Jean-Rémi Hot. Ces fabrications de couleurs inédites pour artistes ont permis à l’entreprise tarnaise de devenir un sous-traitant de marques connues et de créer des produits innovants adaptés à leurs demandes. Autre nouveauté, le catalogue de la petite entreprise s’est étoffé dernièrement avec la mise sur le marché d’une soixantaine de pastels tendres et d’une gamme de peintures écologiques pour la décoration intérieure.

L’Artisan Pastellier se démarque par un savoir-faire garantissant le caractère original et artisanal des produits, et leur qualité « haut de gamme » dans le respect et la connaissance des normes environnementales européennes. Aucun solvant n’est utilisé, les couleurs naturelles et les recettes « d’autrefois » sont privilégiées dans chaque fabrication.

Retrouvez des coffrets beaux-arts personnalisés au musée Toulouse Lautrec ou auprès de l’office de tourisme à Albi

La boutique – 5 rue Puech Bérengier à Albi – vous propose plusieurs gammes d’encres, d’aquarelles, de peintures, ainsi que du linge de maison et des vêtements.
Contact : 05 63 38 59 18

A PROPOS DU

Le bleu de Pastel est le produit phare de l’enseigne, au vu de l’importance de ce colorant dans notre histoire locale et régionale. Le pastel des teinturiers (Isatis Tinctoria) a été cultivé intensivement dès le 12° siècle dans le diocèse d’Albi, puis dans le triangle Albi, Toulouse, Carcassonne (encore appelé « Pays de Cocagne »), jusqu’au 18° siècle. Les feuilles travaillées en boules (appelées « cocas »), donnaient un bleu exceptionnel. Le pastel était réservé à la teinture des étoffes des plus riches ; les fonds de cuves servaient à fabriquer une peinture à base d’huile de lin pour la protection des volets et des charrettes (bleu charron). En effet, les anciens avaient remarqué la propriété répulsive de ce bleu envers les insectes. Le commerce de l’or bleu s’effondre à la fin du 17° siècle à cause des guerres de religion, de mauvaises récoltes, des pratiques frauduleuses des marchands et de l’arrivée de l’indigo.

Publié par

Pastel – Académie des Arts et des Sciences du pastel

Académie des Arts et des Sciences du pastel

Il existe bien peu de sources végétales permettant d’obtenir la couleur bleue. Parmi elle, le pastel, plante tinctoriale réputée depuis la plus haute antiquité, connut une histoire exemplaire en pays d’oc du XIVe au XVIe siècle. Sa culture et son commerce façonnèrent alors l’histoire et le patrimoine de toute la région. Supplanté par l’indigo et maintenant par les teintures de synthèse, le pastel, disparu pendant quatre cents ans, refleurit à nouveau dans notre région et connait de nouvelles applications.

« De toutes les alchémies, j'oeuvre pour la plus belle, l'alchémie du Pastel »

Présentation

L’Académie a pour vocation d’étudier et de porter à la connaissance du plus grand nombre le pastel, dans tous les domaines qui y afférent, artistique, scientifique, social, économique, patrimonial.
L’Académie se propose d’organiser son activité en deux pôles : un CONSERVATOIRE, centre de ressources collectant les informations sur l’histoire du pastel, et un OBSERVATOIRE, chargé d’étudier et d’encourager les initiatives contemporaines. Le pays d’oc partage avec d’autres pays une véritable tradition pastellière et, à ce titre, l’Académie aura à cœur d’établir des liens privilégiés avec les principaux centres européens concernés.

Composition de l’Académie

13 fauteuils d’Académiciens, inspirés des 13 nuances de teinture du pastel déterminées par Colbert, plus celui du Secrétaire Perpétuel, mainteneur de l’éthique et de la tradition, accompagnés dans leurs travaux par des membres associés, composent l’Académie des Arts et des Sciences du Pastel. Tous sont directement impliqués professionnellement dans les Arts et les Sciences du Pastel.

Les académiciens

Secrétaire perpétuel : Henri LAMBERT (Bleu de Lectoure)

Présidente : Sandrine BANESSY (Editions TME)

Vice-président : Jean-Jacques GERMAIN (Président de l’Académie d’Occitanie)

Secrétaire générale : Nathalie JUIN (Cocagne et compagnie)

Trésorière : Carole GARCIA-HUC (Cocagne et compagnie)

Denise LAMBERT (Bleu de Lectoure)

Serge MONTAGNE (PDG des TEXTILES MONTAGNE)

Jean-Michel SACOUME : Chargé de promotion internationale du CRT Midi-Pyrénées

Gérard VILAREM : Directeur du CRITT Agro-Ressources

Michel RIVALLAND : Illustrateur, Editions Pastel et Safran

René-Paul WEBER : Président de la CAPA

Sonia RUIZ : Directrice Arthémis

Philippe CROS : Directeur de la fondation BEMBERG

Xavier PLO : PDG des Etablissements PLO

L’Académie publie régulièrement ses travaux en cours et organise de nombreuses manifestations, conférences et expositions. Pour en être informé, vous pouvez devenir Amis de l’Académie des Arts et des Sciences du Pastel.

Pour soutenir leurs actions nous vous proposons de devenir membre-ami de l’Académie des Arts et des Sciences du Pastel. Vous serez ainsi régulièrement informés des réalisations, et conviés aux réunions, conférences et toutes manifestations organisées par l’Académie.
Pour cela vous pouvez adhérer à l’association des » Amis de l’Académie du Pastel  ».

Contact par mail academiepastel@orange.fr
Publié par

L’Artisan Pastellier nouveau membre associé de l’Académie des Arts et des Sciences du pastel

L’Artisan Pastellier nouveau membre associé de l’Académie des Arts et des Sciences du pastel

Didier BOINNARD gérant de l’Artisan Pastellier a été coopté au sein de l’académie pour développer des animations avec les milieux culturel et économique albigeois.

L’artisan Pastellier œuvre depuis sa création au renouveau du pastel comme fabriquant de couleurs artistiques et de décoration à base du pigment bleu mythique.

« De toutes les alchémies, j’oeuvre pour la plus belle, l’alchémie du Pastel »

L’Académie a pour vocation d’étudier et de porter à la connaissance du plus grand nombre le pastel, dans tous les domaines qui y afférent, artistique, scientifique, social, économique, patrimonial. L’Académie se propose d’organiser son activité en deux pôles : un CONSERVATOIRE, centre de ressources collectant les informations sur l’histoire du pastel, et un OBSERVATOIRE, chargé d’étudier et d’encourager les initiatives contemporaines. Le pays d’oc partage avec d’autres pays une véritable tradition pastellière et, à ce titre, l’Académie aura à cœur d’établir des liens privilégiés avec les principaux centres européens concernés.

L’Académie publie régulièrement ses travaux en cours et organise de nombreuses manifestations, conférences et expositions. Pour en être informé, vous pouvez devenir Amis de l’Académie des Arts et des Sciences du Pastel.

Contacts : www.artisanpastellier.com / academiepastel@orange.fr

Publié par

28 ème salon d’automne d’Albi – Les prix de l’Artisan Pastellier

28 ème salon d’automne d’Albi – Les prix de l’Artisan Pastellier

Les Amis des Arts d’Albi organisaient comme chaque année le très apprécié 28 ème salon d’Albi aux moulins albigeois.
Le vernissage du vendredi 6 novembre a réuni plus de 400 personnes et s’est déroulé en présence des invités d’honneur du salon, le peintre Jean Vergés et du sculpteur Daniel Sanchez. Plus de 80 artistes sélectionnés.
Le maire d’Albi, le représentant du Conseil Général du Tarn, Le directeur de l’Ecole des Mines d’Albi/Carmaux, Mr PONTHUS représentant les Amis des Arts, puis Didier BOINNARD gérant de l’Artisan Pastellier ont remis chacun des prix aux lauréats choisis.
La société l’Artisan Pastellier partenaire pour la troisième fois du salon a eu le plaisir de remettre deux prix.
Le premier prix, un coffret de 40 pastels tendres, a été remis à Arnoud BUDELMAN pour un portait de femme et le second prix a été remis à la pastelliste Martine PENE pour ses œuvres au pastel.

Les Amis des Arts d’Albi, 9, rue Capitaine TREILHES 81000 Albi, 05 63 38 02 22, http://louispaul.ponthus.free.fr.

Arnoud BUDELMAN, http://partageart.fr

Martine PENE, http://www.martinepene-pastel.fr

Publié par

LES GOÛTS ET LES COULEURS DU « PAYS DE COCAGNE » – Magzine NOTRE TEMPS juillet 2009 N°475

Pastel des teinturiers – pastels tendres LES GOÛTS ET LES COULEURS DU « PAYS DE COCAGNE » – Magazine NOTRE TEMPS juillet 2009 N°475
LES GOÛTS ET LES COULEURS DU « PAYS DE COCAGNE »

Les nuances du pastel

Aux XV è et XVI è siècles, le « Pays de Cocagne » n’était pas une contrée imaginaire.
Ce paradis terrestre, qui épousait les contours de l’albigeois, tirait sa fortune de la culture du pastel, à l’origine du fameux et très prisé « bleu pastel ».
Une fois broyées, les feuilles de cette plante tinctoriale étaient mises à sécher sous forme de petites boules compactes appelées coques : « cocas » en langue d’Oc.
Ramené d’Amérique, l’indigo ruina ce commerce florissant.
Aujourd’hui une poignée d’artisans, comme Didier BOINNARD, font revivre cette tradition en réintroduisant le pastel dans la composition de teintures tissus, peintures écologiques, encres artistiques, etc …
Artisan Pastellier 5, rue Puech Bérenguier 81000 ALBI
www.artisanpastellier.com

Publié par

L’Artisan Pastellier, history and life of the enterprise

Text in English. L’Artisan Pastellier, history and life of the enterprise. Soft pastels, oil pastels, vegetable inks, calligraphy inks, extra-fine water colors, pigments,… Woad, vegetable dies. Ecological paints.
The blog « ici Graulhet » presents L’ARTISAN PASTELLIER

Text from the blog « ici Graulhet » : http://zlatovyek.wordpress.com/2009/05/27/lartisan-pastellier/

A few months ago, we had met l’Artisan Pastellier Didier Boinnard at his small production plant in Graulhet during the filming of a TV program on his product. Photos from that visit were uploaded on the blog.

Following yesterday’s announcement of a new artistic federation in the region, it seems like a good idea to put out a reminder concerning these fine products, produced right here in Graulhet at 7, rue Arago.

Created in 1999, L’Artisan Pastellier occupies a specific production niche: the manufacture from natural vegetable and mineral sources of quality coloring materials for artists and decorators. He also produces a line of environment-friendly house paints.

Woad was the signature product of this region (known in France as ‘le pays de cocagne’ in reference to the round pellets of woad that were the source of large merchant fortunes at one time). L’Artisan Pastellier has chosen this blue vegetable dye as his main product.

He also produces soft pastels and oil pastels, sealing waxes, quality water colors, writing inks, calligraphy inks and various natural pigments.

His water-based house paints are particularly well suited for decorating a child’s room

Interested in one of these products? :
You can order directly from artisanpastellier.com or you may visit his shop at 7, rue Arago in Graulhet (05 63 42 12 23), or the store in Old Albi, at 5 rue Pech Bérenguier (tel: 05 63 38 59 18.)

Publié par

Encres végétales – CréaPro mai 2009

Encres végétales – CréaPro mai 2009 – Le magazine CréaPro des professionnels de la création a mis en valeurs les encres végétales de l’Artisan Pastellier.

Encres végétalesCréaPro mai 2009

Le magazine CréaPro qui fait référence auprès des professionnels de la création a mis en valeurs les encres végétales de l’Artisan Pastellier.

12 mai 2009
Encres végétales de L’Artisan Pastellier Noir de Campêche, Violet de sureau, Brun de noyer, Rouge de Brésil,
Vert de mûrier et indigo… Pour écrire et réaliser des travaux de calligraphie,
L’Artisan Pastellier propose une gamme d’encres naturelles issues pour la plupart de tanins d’arbres et d’arbustes.

Pour plus d’information sur les encres végétales de l’Artisan Pastellier, n’hésitez pas à visiter les articles du blog de l’Artisan Pastellier.

Publié par

Pastels tendres à fresco – Le pas à pas de Roger Pôl-Roux

Pas à pas de la technique du « pastel tendre à fresco » avec le peintre Roger Pôl-Roux. Technique permettant de réaliser de pastels tendres sur supports souples, comme la toile. Texts in English.

Le peintre Roger Pôl-Roux accueille l’Artisan Pastellier dans son atelier au plus profond de la forêt de la Grésigne près de Cordes-Sur-Ciel dans le département du Tarn (81).
C’est avec son immense gentillesse habituelle qu’il nous invite à le suivre pour nous montrer pas à pas la technique du pastel tendre à fresco.
Cette technique a été mise au point par son ami Jacques HUE et est depuis très utilisée par Roger Pôl-Roux pour la liberté qu’elle donne au peintre.
L’intérêt de cette technique est de pouvoir travailler les pastels tendres avec des supports souples et d’utiliser les bâtons de couleurs de pastels tendres comme un prolongement de la main, de plus tout en gardant l’éclat des couleurs et la matité du pastel tendre, il n’y a plus nécessité de fixer le pastel sec.

The painter Roger Pol-Roux lives in the deep forest of Grésigne near Cordes-sur-Ciel in the Tarn (81) France.
He shows us, step by step, the fresco technique with soft pastels.
The advantage of this technique is to work with soft pastels on flexible pieces and use the sticks as an extension of the hand.

LE MATERIELEQUIPMENT

Une toile de lin étalée sur le sol simplement posée sur un morceau de moquette pour protéger le sol. On pourra évidemment travailler sur une table pour être plus confortable, ici la dimension de l’oeuvre à conduit à travailler à même le sol.
A linen cloth spread on the ground simply put on a piece of carpet to protect the soil.

Une solution de liant acrylique diluée à 10% de liant pour 90% d’eau.
An acrylic binder solution (10% binder for 90% water).

Les pastels tendres de l’Artisan Pastellier.Soft Pastels

Un fusain et les pastels tendres ocre jaune, ocre abricot et outremer ont été uniquement choisis pour le démarage de l’oeuvre.
For the beginning : Charcoal and Yellow Ochre, Apricot Ochre and ultramarin.

MISE EN OEUVRE de la technique du pastel tendre à fresco
Fresco technique with soft pastels.

Première étapeFirst step

Imprégnation d’une partie de la toile.
La surface totale de la toile n’est pas recouverte de solution de liant car on ne pourrait plus s’appuyer pour peindre et surtout le liant sèchera avant que l’on ait pu finir la totalité du travail.
One part of the canvas is covered with a binder solution.

Deuxième étapeSecond step

Dessin au fusain Charcoal Drawing
Ici la grande maîtrise de l’artiste lui permet de reproduire son modèle à main levée directement dans les bonnes proportions. Pour le débutant, il est préférable de prendre le temps de bien évaluer les proportions en s’aidant si besoin est de repères sur la toile ou sur les côtés.

Le pastel tendre une fois appliqué.

Quatrième étapefourth step

Imprégnation d’une seconde partie de la toile.
Sans attendre une deuxième surface de la toile est passée à la solution de liant acrylique, pour continuer en suivant le travail.
In the same way, a second zone is covered.

Etapes suivantes :
Les étapes suivantes consistent à recommencer les étapes 1 à 3 en déplaçant la zone de travail au fur et à mesure de l’avancée du travail.
The next steps are to repeat steps 1 to 3 by moving the work area as the progress of work.

Observation :
Sur le haut de l’oeil gauche du visage un morceau de pastel tendre s’est cassé, ce morceau de pastel tendre en s’imprégnant de liant va adhérer parfaitement à la toile et ainsi donner un effet de matière très intéressant.
A piece of soft pastel will adhere perfectly to the canvas and give very interesting material effect.

Une couche de liant peut être repassée sur le dessin lorsque l’on avance.
A layer of binder can be applied on the first drawing.

La main qui n’avait pas été oubliée est maintenant peinte au pastel tendre et le dessin est continué.

L’oeuvre est éxécutée par avancements successifs et prend vie sous les doigts de l’artiste.

Le résultat

Une oeuvre terminée avec la technique du pastel tendre à fresco.

Roger Pôl-Roux passe sa main sur l’oeuvre finie pour nous montrer les effets de matière qui sont dus aux morceaux de pastels tendres qui se sont collés sur le tableau comme expliqué plus haut.
Roger Pol-Roux places his hands on the finished work to show us the effects of material.

Une fois sèche, l’oeuvre peut être conservée enroulée.
The work can be kept wrapped.

Quelques oeuvres exposées dans l’atelier.